L’âge de la colère, le nouveau titre de Sol y Lune Éditions

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L'âge de la colère, Fernando J. López

L'âge de la colère

Traduction du titre original espagnol « La edad de la ira» par Esther Merino.

Un adolescent (Marcos, 16 ans) est accusé de tuer son père et de blesser grièvement l’un de ses frères. Intrigué par ce crime, un journaliste décide d’interviewer ses professeurs, camarades de classe et sa famille afin d’élucider le pourquoi d’un événement si brutal.

« Avec le livre « L’âge de la colère », j’ai voulu écrire un roman noir qui attrape le lecteur et qui présente en plus une analyse multiple et complexe d’un sujet qui nous touche tous : l’éducation. Comment sont les classes du XXI siècle ? Qu’est ce qu’il s’y passe réellement ? À quoi est due l’augmentation des rapports conflictuels dans nos écoles et lycées ? Est-ce que la société 2.0 nous a dépassés ? Avons-nous perdu la capacité de communiquer avec la nouvelle génération ? » dit Fernando J. López, l’auteur.

Les pages de ce livre publié par Sol y Lune Éditions, sont remplies de réalité. Des histoires et des personnages qui composent un puzzle où tous ont des choses à dire, mais où tout ce qu’ils disent n’est pas vrai… Dans leurs mots et leurs silences se trouve la clé du meurtre.

D’autres sujets comme la vie en communauté, le harcèlement, ou l’homophobie sont également traités. « Il s’agit à la fois d’un roman où je lance une invitation au débat ‑ entre professeurs et élèves, entre parents et enfants ‑ et dans laquelle moi, en tant qu’auteur, je ne donne pas des réponses mais je pose seulement des questions. Le lecteur devra se positionner et décider avec lesquels de ces personnages il est d’accord ».

Adolescents, parents, professeurs, médias… Tous les protagonistes de cette histoire y expriment leur vision des faits. Tous avec une voix qui leur est propre et tous, sans exception, se demandent si cette colère est propre à l’âge ou si, au contraire, c’est le signe d’une époque qui préfère la violence au dialogue et la rage à la compréhension.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »